Comment montrer le phénomène de routine dans une famille ? La compagnie XX a trouvé une astuce qui saura en déstabiliser plus d’un. Vous voulez savoir comment ?

Dès le premier regard, quelque chose dans le décor nous dit que quelque chose de louche va se faire. Des murs bleu ciel, un tableau de scène de chasse, une table, quelques chaises, une télévision et un meuble. Un homme, l’oncle arrive avec en main un morceau de carton et des pinceaux. Voilà le point d’entrée vers un univers improbable. Le fils met la nappe, la fille les assiettes… des échanges simples se font entre les membres d’une même famille. Ils parlent des échanges avec les professeurs, les fournitures scolaires, l’achat de pain pour le repas… Sans oublier le programme tv qu’ils écoutent ensemble. Là chose étrange, l’émission n’est rien d’autre qu’un célèbre jeu qui passe plutôt en fin d’après-midi. L’écran passe la neige avec le son du grésillement fort. Pourquoi me direz-vous ? C’est le temps aux comédiens de retirer la table pour permettre à un autre jour de commencer ?

Comment sait-on que c’est un nouveau jour alors qu’on recommence comme au début ? La mère porte des collants et un foulard d’une autre couleur, le père et le fils changent de pantalon et/ou tee-shirt. Une ou deux répliques changent mais le rituel devient immuable. L’absurde prend le dessus et tout tombe sans dessus-dessous. Au fur et à mesure, le spectateur comme le comédien perd pied. Une façon de critiquer la notion de famille bien comme il faut avec son lot d’intolérance et de violence. « Tous ces émigrés qui cherchent du boulot et il faut qu’on leur fasse de la place avec le sourire en plus ». Si vous aviez un doute de ces bons petits français, une intervenante bouscule le chaos de la scène. Une femme en robe verte, adjointe à la culture, qui vient remercier l’ensemble des partenaires sur le bord de scène. Les remerciements n’en finissent pas. Cependant, on sent la sincérité de la démarche malgré l’incongruité du moment. Pour prouver l’importance du spectacle vivant de parler de la société rien de tel que des extraits de « Plus Belle la vie », « une fabuleuse épopée sociale ». Ces interventions vont se finir très vite et ça va saigner. Mais je ne vais pas vous en dire plus pour éviter de vous gâcher toutes les surprises plus invraisemblables les unes des autres.

Cruel et acerbe rien n’échappe à Nicole Genovese et Claude Vanessa pour dénoncer un monde qui va mal et qui se renferme dans ces craintes. Même l’oncle parle l’anglais, le brexit va même jusqu’à montrer l’étendue d’un mal-être. Faut-il passer par une télénovela made in France pour éveiller les consciences ? BFM Tv, France 2, TF1 ne sont plus de la partie car ils préfèrent mettre le feu au poudre. La preuve la famille préfère regarder un jeu. La réponse à un monde plus tolérant se trouve t’elle dans « Plus belle la vie »? En tout cas, « Hélas » ne laisse pas indifférent et vous laissera en mémoire un souvenir impérissable.

Et si quand le temps tourne en rond, c’était sa façon de vous montrer quelque chose. Je crois que c’est « Hélas » le cas.

Où voir le spectacle?
Théâtre de la Tempête
Cartoucherie
Route du Champ de Manœuvre
75012 Paris

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *