La danse est un monde d’une richesse surprenante. Marie Béland s’en empare pour inciter à la réflexion sur le langage. La radio allumée en direct, les artistes s’approprient les mots et nous donnent une autre vision du sens avec la gestuelle.

Dans le cadre de la 20ème biennale de danse du Val-de-Marne et de la 21ème édition d’Artdanthé, Marie Béland propose sa dernière création. Après « Before », « Between », le dernier opus de sa trilogie B+B+B, « Beside » met au coeur une réflexion sur la nature humaine et les enjeux sociaux. La gestuelle des politiques qui est interprétée sur scène est issue de véritables échanges de la télévision canadienne. Afin de souligner l’importance de ce langage, il est transposé via un poste radio qui diffuse l’actualité du jour. Nous entendons parfois le son afin que le spectateur comprennent l’importance du direct. Puis les danseurs portent un casque audio ce qui leur permet de répéter ce qu’ils entendent que cela soit des échanges, de la musique ou de la publicité. En parallèle, les artistes appliquent leur chorégraphie et le hasard de la programmation permet d’être parfois raccord avec le mouvement.

© Montréal Danse

Marie Béland mélange une gestuelle de précision répétitive avec une critique à peine cachée de l’absurdité du discours informel. Bien entendu, elle n’oublie jamais de mettre une touche d’humour pour tourner en dérision certains mouvements surprenants et inhabituels comme toucher une hanche ou un décolleté. Les performeurs deviennent des êtres désincarnés de leur propre parole. Ils sont à côté d’elle (beside) car ils prennent celle d’un autre. Le corps devient un outil indispensable pour un discours dans l’espace public. Mais la surabondance de données de toute part ne nous empêche t’elle pas de mieux appréhender le message? On se perd dans les méandres des informations nous menant à la rencontre de personnages étranges en collant jaune. Un autre monde vers de nouvelles possibilités se montre-il?

Le corps devient messager. Mais le message transmis est-il compréhensible de tous? Ne risque t’il pas de tomber à côté?

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *