Il existe des individus qui ont une destinée. C’est le cas de Prisca Demarez où l’art a toujours coulé dans ces veines. Et pour que sa vie devienne un rêve, elle a du passer par la case  psychomotricienne sur l’île de La Réunion. 

Après son premier seule en scène, Prisca Demarez revient dans un tout nouveau one woman show musical sous le nom délicat de « Coquelicot ». C’est pour cela qu’elle porte une robe rouge flamboyante. Rien de tel pour mettre en avant son regard pétillant et son sourire plein de malice. A l’image de cette fleur sauvage, elle est à la fois forte et fragile à la fois. L’envie d’être artiste sommeille en elle depuis son plus jeune âge. Mais la famille impose des choix pour un futur plus confortable et respectable. Un diplôme en poche, un petit ami sérieux et la voilà qui peut avoir une vie normale conforme aux attentes de normalisation. Par amour, elle suit sa moitié à la Réunion. Le manque d’opportunité professionnelle lui permet de réaliser enfin son rêve en allant chantant dans des bars. Progressivement, la confiance en elle gagne chaque cellule de son corps avec une certitude : maintenant qu’elle est grande, elle deviendra saltimbanque.

© Fabienne Rappeneau.

Avec une incroyable énergie et fougue, elle poursuit de raconter des éléments de sa vie. Car la petite et timide Prisca est maintenant devenue un nom évocateur, c’est Prisca Demarez, la chanteuse. Elle a pu s’illustrer dans des comédies musicales comme « Cats », « Cabaret », « Titanic »… Le spectateur pourra écouter émerveiller le talent et la puissance de cette voix. Chanter n’est pas la seule corde à son arc. Elle joue avec les mots pour faire rire, nous faire réfléchir et partager des moments cocasses. Avec beaucoup de délicatesse, elle se dévoile pour nous inciter à être plus fort, plus téméraire et plus curieux. Il faut s’ouvrir aux autres, à l’imprévue pour semer des champs de coquelicots. Son collaborateur, le pianiste Shay Alon, est lui aussi heureux d’être là, car jamais il ne se départit de son sourire quand il l’accompagne. Pourrait-il en être autrement? On sent son plaisir d’être présente sur scène, d’être avec tous ces inconnus qui rient de bon coeur. Elle rayonne de plaisir car sa place est vraiment là, sur scène. Personne dans la salle comble n’en doute une seule seconde. La preuve s’entend à la fin du spectacle avec ces chaleureux applaudissements qui tardent à s’arrêter. Il n’y a pas d’autre façon de lui dire merci et bravo.

Ne passez pas à côté d’un spectacle où le talent côtoie le rire pour la plus grande satisfaction des spectateurs.

Où et quand? 
Théâtre de la Contrescarpe
5, rue Blainville
75005 Paris.

Les mercredis 3 et 10 août à 21h00
Les vendredis 16 et 23 septembre à 19h00
Le jeudi 29 septembre à 19h00

Pour adhérer à Coquelicot productions et aider ce spectacle : https://www.helloasso.com/associations/coquelicot-productions

© Fabienne Rappeneau.
Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *