L’année n’est pas encore terminée que l’Opéra de Paris annonce sa saison 2020/2021. Que diriez-vous de jeter un oeil? Les réservations ouvrent bientôt.

C’est directement dans ma boîte aux lettres que j’ai découvert la prochaine saison de l’Opéra de Paris. D’ailleurs, vous avoir un avant-goût la brochure est dite connecté. Grâce à des QRCode vous avez accès à des informations complémentaires, histoire de vous mettre en appétit.

Bien que la programmation soit moins riche que prévue initialement, les spectacles promettent de bons moments en perspective. Suite aux grèves en fin d’année dernière, la perte financière est estimée à 16 millions d’euros (soit 82 spectacles annulés du 5 décembre au 5 mars). Le bilan va surement s’alourdir avec le confinement du au Coronavirus. Mais concentrons-nous pour l’instant sur quelques belles choses qui vont nous attendre à la rentrée prochaine.

L’Opéra de Paris dévoile officiellement sa saison 2020-2021
La Tosca mise en scène par Pierre Audi qui avait inaugurée l’arrivée de Stéphane Lissner à l’Opéra sera de retour pour la dernière saison du directeur., © Maxppp / Charles Duprat

L’Opéra dans tous ces états
La programmation promet de belles choses. En ouverture de saison, nous découvrirons les 7 morts de Maria Callas, une création dit « opéra project » du compositeur Marko Nikodijevic et de la performeuse Marina Abramović

On verra aussi les deux derniers volets de la Tétralogie de Wagner, Siegfried et Le Crépuscule des Dieux dans la mise en scène signée Calixto Bieito. La reprise de l’intégralité du succès Ring, en deux cycles, avec notamment Jonas Kaufmann qui reprendra le rôle de Siegmund. Une nouvelle production d’Aida, de Verdi mis en scène par la jeune Néerlandaise Lotte de Beer (36 ans), aux côtés de Sondra RadvanovskyLudovic Tézier et Elīna Garanča ainsi qu’une nouvelle version très attendue de La Dame de Pique de Tchaïkovski.

Pour faire plaisir à tout le monde, reprises des grands succès avec La Flûte enchantée et Capriccio de Strauss version Robert Carsen, la Tosca de Puccini dans la version de Pierre Audi avec Roberto Alagna et Aleksandra KurzakL’Elixir d’amour de Donizetti par Laurent PellyLa Fille de Neige de Rimski-Korsakov et le Carmen de Bizet version Calixto Bieito.

Et la danse dans tout cela?
Le ballet affiche tout de même 12 productions avec la reprise des succès comme le tryptique Hofesh Shechter / Jerome Robbins / Crystal Pite et deux ballets de NoureevRoméo et Juliette et La Bayadère. Les nouveautés ne font pas pale figure face à l’opéra avec une création de Sidi Larbi CherkaouiShéhérazade, de Sharon Eyal, _L’après-midi d’un faune_, de Frederick AshtonRhapsody, ainsi qu’un nouveau spectacle de Jiří Kylián dont deux pièces feront leur entrée au répertoire, Petite Mort et Sechs Tänze. Et enfin, la compagnie belge Peeping Tom sera invitée à présenter Diptych et Ohan Naharin son Sadeh21.





Depuis le 5 avril 2020, vous pouvez prendre vos abonnements et à partir du 9 juin 2020, vous pourrez acheter vos billets à l’unité sur le site internet ou par téléphone. Qu’attendez-vous pour vous réserver un moment d’émerveillement?

N’oubliez pas que vous pouvez bénéficier de tarifs réduits si vous avez moins de 26 ans, si vous avez moins de 40 ans ou si vous venez pour la première fois en famille.

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *