Derrière ces airs candides, l’Ingénu pousse la réflexion au-delà des simples mots. Cet homme venu d’une autre terre découvre une nouvelle culture. Voltaire en profite pour y démontrer une société en contradiction.

L’évocation du nom de Voltaire rappelle pour certains des textes lus dans le cadre scolaire. Dans son temps, la plupart ces textes virulents étaient sur le devant de la scène. Maintenant l’auteur de théâtre est plus connu pour ces livres. Toutefois certains irréductibles passionnés décident de redonner vie à ces mots sur un plateau. Faut-il beaucoup de décors et de personnages pour y découvrir l’Ingénu ? Absolument pas, Jean-Christophe Barbaud fait le choix de mettre en scène ce conte séditieux avec un seul comédien. Tout repose sur les épaules de Thomas Willaime. Il incarne à la fois ce jeune homme innocent et simplet, cet huron qui découvre la société française. Rien de tel qu’un extérieur pour mettre le point sur les choses mensongères, les manipulations, la corruption…

Cette nouvelle audacieuse publiée en 1767 avait l’apparence de naïveté. L’auteur se serait-il à écrire de la bagatelle ? Bien entendu que non. Il raconte l’arrivée d’un huron en Bretagne qui se fait baptiser, qui tombe amoureux de sa marraine qui va entrer au couvent, combat les anglais par amour, va faire réclamation au roi de France, finira dans un cachot, rencontrera un janceniste qui lui fera connaitre les sciences. Il retrouvera sa liberté au prix d’un courtisan lubrique qui abusera d’une âme pure et folle d’amour pour lui. Pas besoin de mettre des noms sur des personnages pour critiquer avec acrimonie ces gens de pouvoir qui ne renonce à rien pour garder ce qu’ils ont.

Thomas Willaime mouille sa chemise pour donner vie à ses mille et un rebondissements. Il court, il bondit, il virevolte… Il est partout à la fois sur scène étant aussi bien l’Ingénu que les autres personnages. Parfois, il redevient lui-même en lisant des passages du livre qui trône fièrement en fond de plateau. Le comédien trouve le juste ton, l’intrépidité, la fougue, la passion pour nous emporter pendant tout le spectacle sans jamais nous perdre. Un enthousiasme communication auprès du public qui écoute avec attention et rit de bon coeur. D’ailleurs, il est applaudit de façon chaleureuse pour la précision et l’engouement de son jeu.

Un spectacle qui saura vous redonner envie de vous plonger dans les textes de Voltaire.

Où voir le spectacle?
Le Lucernaire
53 rue Notre-Dame-des-Champs
75006 Paris

jusqu’au 26 janvier 2020

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *