Vous pensiez voir sur Dalida et au final vous allez voir Mireille. Mais n’est-ce pas encore mieux de rencontrer la petite Mireille, grande dame de la musique? Une artiste atypique complète et au combien talentueuse qui a changé le visage de la musique française. Que diriez-vous d’aller la découvrir ou redécouvrir?

Un homme fait passer des auditions pour monter un spectacle sur Dalida. Mais impossible de trouver quelqu’un qui lui ressemble et qui sait chanter comme elle. Puis voilà qu’arrive une petite femme, blonde à bouclettes qui se met à chanter « Gigi l’Amoroso ». Là, il a le déclic. Ce n’est pas sur Dalida qu’il devrait le faire mais sur Mireille. Il l’interroge si par hasard elle connaîtrait cette artiste. Elle lui répond par la négative. « Pas Mireille Mathieu, Mireille du petit conservatoire. Celle qui a inventé la musique moderne ». Par chance, elle sait jouer aussi du piano et déchiffrer la musique. Une occasion de lui donner une partition et de lui faire interpréter le grand succès « Ce petit chemin ». Une porte s’ouvre alors pour mélanger l’histoire extraordinaire de Mireille et celle de la jeune femme qui passe une audition.

© J. Stey.

Ainsi on découvre la rencontre organisée entre Jean Nohain et Mireille. L’un attendait un pianiste grand noir et l’autre un vieux poète à la barbe blanche, une blague qui a les marqué et qui les a lié. Il lui parle d’un bout de phrase « un petit chemin qui sent la noisette » et il voudrait une composition. « Vos petits bouts de phrases vont si bien avec ma musique.  » Une très longue coopération prend naissance. Cette jeune fille de bonne famille à la musique dans le sang et un sens de la répartie terriblement aiguisé. Son oncle, Charlie King, inventeur des claquettes qui les a emmené en France y est aussi pour quelque chose. Un rythme qui va lui permettre d’amener le swing dans la chanson française. Son nom devient une référence. Elle ira même aux Etats-Unis où elle rencontrera Buster Keaton avec qui elle sympathise. A son retour en France son succès ne se dément toujours pas. Elle écrit pour les autres comme Maurice Chevalier, Charles Trenet, Yves Montant, fait des spectacles partout en France et à l’étranger sans oublier de faire la fête avec ces copines. Son nom reste encore dans les mémoire grâce aux talents qu’elle a fait éclore au sein de son Petit Conservatoire de la chanson (1955-1974) tels Hugues Aufray, Françoise Hardy, Serge Lama, Michel Berger, Yves Duteil…. Une femme à la vie incroyable qui méritait bien un spectacle.

© J. Stey.

Toutefois pas n’importe quel spectacle. Par chance se sont deux passionnés de la musique qui se mettent à la création : d’un côté l’auteur interprète Hervé Devolder et de l’autre côté l’auteure interprète Marie-Charlotte Leclaire. On pourrait croire que seuls ceux qui ont connu l’artiste dans les années 60/70 viendront mais cela bien dommage de croire cela. Car l’un des talents de ces ingénieux artistes est de construire une histoire qui enchantera quiconque apprécie la musique. Dès la première minute, on se laisse emporter par ce récit extrêmement bien écrit qui nous fait découvrir une femme surprenante mais aussi son répertoire riche et très drôle. Hervé Devolder propose de nouveau un travail d’orfèvre dans la mise en scène qui se trouve pleine de subtilité et de délicatesse. Les trois comédiens chanteurs et musiciens dont Adrien Biry-Vincente brillent par leur plaisir d’être là, de partager, de jouer, de chanter… De leur complicité naît un spectacle pétillant, drôle, tendre et saura autant vous surprendre que vous émerveiller. Tout comme de nombreux spectateurs vous applaudirez très chaleureusement à la fin avec un sourire sincère. Vous direz peut-être, vous aussi en partant : « C’était délicieux », « C’était fabuleux », « C’était extraordinaire »…

© J. Stey.

Une fabuleuse plongée dans le music-hall qui vous fera rire et vous donnera une furieuse envie de chanter. Ne rater pas cette belle rencontre avec la musique.

Où voir le spectacle?
Petit Montparnasse
31 rue de la Gaité
75014 Paris

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *