Vous aimez rire? Mais aimez-vous l’humour noir et l’ironie caustique? Car si c’est le cas, David Arencot est l’homme de la situation. Etes-vous prêt à faire sa rencontre?

teL’humoriste a l’art de mettre le feu sur scène car les sujets qu’il choisit sont toujours chauds bouillants. Soit il prend des sujets sérieux et très sensible ou soit il prend des sujets d’actualité. On va dire que le second choix reste plus acceptable pour le grand public que le premier. Dans tous les cas, si vous n’êtes pas certains après une heure vous aurez tranché. D’ailleurs, vous le saurez dès les premières minutes puisque assez vite il va parler de pédophilie. Il évoque son physique ingrat dans sa jeunesse qui lui a permis de gagner le « totem de l’impunité pédophile ». En grandissant, il a changé. « Je ne suis pas le mec le plus branché de ma génération ». Etre le plus branché, le plus connecté ce n’est pas son truc tout comme le développement personnel. Il se considère plus lucide alors il ose critiquer avec une plume acide pleine de cruauté et d’humour noir. Les émissions tel « Mon voisin fait des oeufs brouillés » sont juste des pansements que beaucoup apprécient pour éviter de penser à autre chose de plus complexe et gênant.

Les sujets sensibles futiles et dérangeants ne manquent pas. La mode des crossovers, un 4×4 pour la ville alors que les parisiens roulent en trottinette. Est-ce si utile? Une des marques importantes sur le marché n’est d’autre que Volkswagen, la voiture du peuple. Il faut dire que l’entreprise allemande s’y connaît en histoire de gaz. L’Histoire, les réseaux sociaux y font attention également. Maintenant sur Facebook on signale, on ne dénonce plus. Alors que la liste des choses à dénoncer serait assez longue. En France, « une femme se fait violer tous les 40 minutes. C’est plus que le RER B ». Les conflits dans les religions engendre aussi certains comportements non adaptés. Il le sait car dans sa religion, on coupe le prépuce aux petits garçons. « Ma bite, c’est comme le Grand Bleu, je l’ai jamais vu dans sa version longue ». Ne cherchez pas toujours le lien entre les histoires. « Il ni a pas de transition ». Alors rien de plus normal de passer du fait de manger des animaux à son chat. « Les chats contrairement aux enfants ont l’infini politesse de mourir à 15 ans ». A 45 ans, il n’a pas d’enfant et sans aucun regret. « Un enfant de plus c’est un adulte de trop ». Vous avez compris l’était d’esprit David Arencot qui ne s’interdit rien et l’affirme assez haut. Toutefois il finit sur une touche d’espoir pleine d’humanité. Vous voyez il n’est pas que méchant, cruel et sans pitié. Son chat pourra vous le dire… ou pas.

« Inflammable » est un bijou d’impertinence taillé dans la brutalité d’un monde sans pitié. Alors si vous êtes prêt à rire de la noirceur de l’humanité, vous savez où aller vous réchauffer les zygomatiques.

Où voir le spectacle?
Lucernaire
53 rue Notre-dame-des-Champs
75006 Paris

jusqu’au 27 juillet 2019 – le vendredi et samedi à 21h30

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *