Comment prendriez-vous la situation si votre cœur décide de se faire la belle ? Que dire si un autre voudrait s’abriter un moment chez vous de façon temporelle? L’amour pousse à faire des actions improbables. Vous n’en êtes pas convaincu ?

L’Amour voilà un sujet qui inspire. Certains choisissent de faire des comédies de boulevard, des duos avec des témoignages ou encore des drames sanglants. Matéi Visniec a décidé de raconter une autre histoire dans un univers poétique et loufoque, où il donne vie à des concepts. Savaltore Caltabiano s’habille des mots de l’auteur pour prendre l’identité d’un écrivain excentrique. Il parle de sa relation avec sa Madame qu’il aime passionnément qui subit quelques aléas pleins de souffrance. Au lieu de parler des choses simplement, il va utiliser des images loufoques pour mettre en avant l’importance de ces sentiments. Comment survivre si ce qui anime son coeur part? Et quand on veut se séparer de quelqu’un ne perd on pas aussi une partie de soi? Vous avez surement des réponses à donner par rapport à votre vécu.

Quand la folie du monde rencontre la folie d’un auteur cela ne peut donner naissance qu’à un spectacle singulier. Savaltore Caltabiano avec son air innocent nous embarque dans un univers étonnant. Il a une présence sur scène incroyable ce qui lui permet de nous raconter ce qu’il veut, on l’écoutera. La mise en scène de Serge Barbuscia surprend au premier abord. Sur scène, on ne trouve qu’une caisse imposante en bois et rien d’autre. Le plus important se situe là et nulle part ailleurs. Le talentueux comédien en sort pour par la suite s’approprier l’objet cocon, maison en s’enfermant à l’intérieur ou en s’asseyant dedans face au public. Un objet qui se manipule qui permet alors de se donner différentes perspectives face à ces blessures émotionnelles. En liaison des moments de silence, un accompagnement musical harmonieux se fait entendre d’Eric Craviatto et la voix chaleureuse de Dorothée Leveau pour accompagner ce voyage. En parallèle, il faut souligner le très jolie travail de lumière de Sébastien Lebert qui met en valeur les moments importants avec délicatesse.

Ne chercher pas à savoir ce que vous allez voir ce week-end. Dirigez-vous en toute confiance vers l’imaginaire de Matéi Visniec. Vous en ressortirez enchantés d’avoir passer un moment hors-du-temps et des réalités.

Mais où voir le spectacle?
Théâtre de la Contrescarpe
5 rue Blainville
75005 Paris

Jusqu’à quand?
Dimanche 27 janvier à 15h00
Lundi 28 janvier à 21h30

Tags:

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *