Partir en quête de ces origines s’avère une véritable aventure. Kelly Ruisseau décide de suivre les petits cailloux sur les traces de son grand-père, Peter O’Farrel. Peut-être y découvrira t’elle les réponses à ces question?

Kelly Rivière créée pour sa première pièce de théâtre son double : Kelly Ruisseau. Une jeune femme tout comme elle à double origine : française par son père et irlandaise par sa mère. Un homme se fait remarquer par son absence, le grand-père : Peter O’Farrel. Son histoire reste très mystérieuse. Toutefois, c’est un bon plan pour emballer les garçons. Le papi est à la fois un pirate faisant de la contrebande, un gardien de phare ou il a tout simplement disparu après avoir acheté un paquet de cigarettes. Ca marche à chaque fois. Mais cela amène d’autres questions sur sa famille qui sont d’autant plus importante quand à son tour Kelly devient maman. Sa petite fille a des tâches de rousseur, c’est forcément en lien avec ce parent inconnu. Il faut qu’elle sache qui était ce Peter. Avec insistance, elle interroge sa grand-mère et sa mère. Pas le choix, direction l’Irlande, dans minuscule village du comté de Limerick, sur la terre de ces origines, des réponses se trouveront surement là-bas. De belles rencontres en perspective qui permettent de rentrer en France plus apaisée. Une catharsis aboutie car la réalité de ses recherches ont été tout autre.

 © DR

Kelly Rivière réalise une performance incroyable de comédienne et d’auteure avec un texte à la fois précis, léger, intelligent et drôle. A elle seule, elle interprète tous les personnages en trouvant l’émotion et le ton juste. Elle nous inclut même dans sa famille. Même l’accent qu’il soit anglais, irlandais ou français est parfait. La langue est un facteur social qui détermine nos origines. Ce grand-père a tout de suite connu le rejet des anglais à cause de son accent irlandais, très reconnaissable. Sur certains panneaux pour accueillir les nouveaux arrivants on pouvait lire : « No Blacks, no Irish, no Dogs ». Vous avez l’état d’esprit de l’époque. Au delà d’une histoire familiale on se plonge dans une trame historique avec les flux migratoires, la misère, les discriminations, l’influence des religieux… On rentre dans cette histoire avec une grande facilité étonnante en se laissant emporter par le talent et la fougue de Kelly Rivière. Un plaisir partagé par tous ceux présents dans la salle. C’est une ovation tonitruante avec le public debout qui félicite l’artiste. Un remerciement grandement mérité car c’est bien rare de voir des spectacles d’une telle qualité.

© DR

« An Irish Story » devient un incontournable à voir. Il serait dommage de ne pas aller passer une excellente soirée.

Où voir le spectacle?
Théâtre de Belleville
94 rue du faubourg du Temple
75011 Paris

jusqu’au 30 juin 2019

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *