276144464608913 et demi, ce n’est pas un âge facile. Elise doit faire face à toutes les émotions qui la traversent. En plus, elle doit composer son quotidien avec sa maman qui n’est pas facile . Heureusement qu’elle a Céline Dion pour l’aider et l’encourage dans la vie. Prêt pour une rencontre tout en énergie et en souvenirs?

En 2011, Elise Noiraud décide de se lancer dans le seule en scène dans une épopée autofictionnelle, avec un premier chapitre nommé : « La Banane Américaine« . Cette première histoire présentait son presque alter-égo, Elise qui passe de l’enfance à l’adolescence. En 2016, elle revient au théâtre de Belleville pour présenter la suite, le chapitre 2 : « Pour que tu m’aimes encore« . Elise a grandi. Elle a maintenant 13 ans et demi. Les sentiments sont très forts et la perturbent beaucoup. On le sait car elle se confie souvent à son journal intime. Dès qu’elle a vu Tony, son coeur s’est emballé, elle est amoureuse. Ce n’est pas facile tous les jours surtout lorsqu’on a sur le dos une maman dépressive. Par chance, elle partage avec sa prof de gym une passion pour Céline Dion qui va lui permettre de danser, pour la fête du collège, devant tous le monde sur une chanson de cette chanteuse exceptionnelle.

2761452764390

C’est dans un dispositif scénique très sobre que l’auteure-comédienne décide de nous raconter son histoire. Une chaise, un coffre, une ampoule apparente, c’est tout ce qu’il y a et c’est tout ce qu’il faut. Car le plus important, c’est Elise Noiraud, très sobrement habillé qui va occuper tout l’espace dans un très beau travail de lumière. Les quelques légères longueurs et cette fin un peu étrange sont compensées par l’énergie incroyable et le talent de la comédienne qui se donne à 200% à interpréter l’ensemble des personnages. Elle s’habille d’une veste de sport et hop, elle devient une prof de sport autoritaire passionnée par Céline Dion. Elle se tient bien droite, joint les mains et devient une femme politique coincée, maîtrisant à souhait la communication. Elle met une casquette et se transforme en animateur radio de ville qui vend du rêve, ou qui tente de le faire. Mais surtout, elle devient Elise, 13 et demi, avec les yeux pleins d’étincelles et d’innocence, qui aime peindre et qui rêve d’amour. Son aisance au jeu et à l’interprétation pour chaque personnage, les rend authentiques et attachants.

2761452764320

Elise Noiraud a été récompensée en 2015 par le Prix Théâtre 13 des Jeunes metteurs en scène pour son spectacle Les Fils de la Terrealors indéniablement c’est une artiste à suivre. Investie, énergique, talentueuse, sa passion c’est le spectacle vivant et elle sait bien le faire sentir. Alors si vous avez envie de découvrir une artiste qui aime partager son essence de vie, allez voir « Pour que tu m’aimes encore« .

2761452764337

Ecrit et interprété par Elise Noiraud

Collaboration artistique Baptiste Ribrault

Avec le soutien de la Compagnie Étincelles et de la Ville de Nemours

Durée 1h25

Lien vers le théâtre

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *