image_Piece.2054.0x1200

Il était une fois l’Association des Amis du Roman Noir Anglais (AARNA) qui décida de monter une pièce de théâtre qui serait, selon des sources incertaines, d’Arthur Conan Doyle. Quand 7 comédiens amateurs se mettent à jouer, plus rien ne les arrête. L’enquête va commencer, le sang va couler, les décors vont tomber alors tenez-vous dégainer votre plus beau rire.

The play that goes wrong a reçu un Olivier Award de la meilleure pièce à Londres, ce qui a permis au spectacle après avoir été joué dans toute la Grande-Bretagne presque uniquement à guichet fermé, d’être prolongé jusqu’en février 2016. Une belle occasion pour adapter ce succès So British en français. Le théâtre Tristan Bernard l’accueille sous le nom : Les Faux Bristish, cette pièce atypiquement drôle.

Capture d’écran 2015-05-22 à 11.20.20

e02e38_03c1ccb027be4169abc0e1d143684a3f.jpg_srz_219_331_85_22_0.50_1.20_0Ils sont professeurs de maths, d’anglais, retraité… mais une chose les unis : le roman noir anglais. Pour leur première fois sur scène, ils décident de monter une pièce inédite d’Arthur Conan Doyle, qu’il aurait écrit sous un pseudonyme. Se sont les comédiens qui nous l’expliquent avant d’enfiler leurs costumes pour nous plonger dans l’Angleterre de la fin du 19ème. Direction, le salon d’un chaleureux manoir où git sur un fauteuil un cadavre. Mais qui a commis ce meurtre le jour des fiançailles ? Tout le monde devient suspect et les interrogatoires vont être menés par un inspecteur à la retraite, un peu louche.

 

mathilde

L’enquête va se mener mais les comédiens vont se rendre compte à leurs dépens que bien bien joué n’est pas à la portée de tous. A partir du moment où le décor fou le camp tout part en cacahouète. Les portes ne s’ouvrent plus, les étagères s’effondrent, les objets ne sont plus à leur place.. Tout cela amène forcément une succession de gags qui s’ajoute aux jeux plus mauvais et excessif des uns et des autres. Les femmes vont jusqu’à se battre pour garder le rôle de la jolie femme séduisante. Les hommes eux essaient de garder un certain flegme à la suite des catastrophes.
Il faut reconnaître que les comédiens sont excellents pour interpréter à la perfection autant d’erreur avec un tel naturel. Apprendre à se tromper de répliques, de chuter, courir, bondir, sursauter… a dû demander beaucoup de travail et cela paie car le spectacle est vraiment excellent. Car même l’intrigue est travaillé, rien n’est laissé au hasard. Les situations de comique et de geste se succèdent avec élégance et en bonne intelligence. On n’arrête pas de rire de ce grotesque tellement absurde et follement drôle. Qu’il est bon de rire.

e02e38_1a90d1ad56024610a376d40919998728.jpg_srz_463_308_85_22_0.50_1.20_0
Alors si vous avez envie de vous plonger au cœur d’une intrigue policière avec des comédiens totalement loufoques, vous ne serez pas déçu par cette rencontre. Attention, si vous aimez la morosité, passez votre chemin.

Lien vers le théâtre
Tags:

11 Comments

          1. 😀 voilà un truc que je j’oserais jamais… je sais ce que certains le font pour les vacances, mais moi, je saurais pas. Ma maison c’est mon sanctuaire… et je partage pas facilement ! mdr. Mais les hôtels, oui…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *