affiche20150309182026Olivier Saladin, dernièrement rencontré aux côtés d’Olivier Broche, anciens des Deschiens, incarnant deux passionnés de cinéma du Masque et de la Plume dans Instants critiques,décide de monter seul sur scène pour interpréter un texte de Daniel Pennac : Ancien malade des hôpitaux de Paris. Initialement pas prévu pour être adapté au théâtre, mais avec le talent du comédien et l’ingéniosité du metteur en scène, on n’a l’impression que ce spectacle devait prendre forme sur les planches.

Seul en scène, Olivier Saladin devient le docteur Galvan. Passionné par son métier, tout comme son père et son grand-père, il fallait qu’il raconte cette nuit de folie qui a tout changé dans sa vie, il y a 20 ans de cela. Cette soirée de garde avec un malade incroyable et surprenant qu’il a essayé d’aider de toutes les façons possibles. Direction le CHU Postel-Couperin pour un conte médical qui va se dérouler tel une véritable course-poursuite entre les différents services, truffée de péripéties plus drôles les uns que les autres. Par chance, l’idée de l’intitulé et de la texture de sa prochaine carte de visite lui permet de rester concentrer car il n’arrive pas à aider ce patient tombé juste devant lui. Mais que peut-il avoir ? Pourquoi a-t-il autant de symptômes si atypiques ? Ils vont apparaître et disparaître à la suite, laissant chaque spécialiste appelé à l’aide médusé et impuissant face à ce cas pendant 8h.

ANCIEN-MALADE-DES-HOPITAUX-DE-PARIS-Photo-libre-de-droit-Saladin-Assis-cEmmanuel-Noblet

Tout du patient est sorti par tous les orifices et les descriptions de ces scènes extrêmement cocasses m’ont fait énormément rire. Pas un seul moment de répit à ce comédien rempli d’énergie, qui a juste sur scène avec une table roulante, un bureau et une cafetière et qui pourtant nous emmène dans bien des endroits. Toujours juste, sans chichi, sa prestation est surprenante d’authenticité. Je suis émerveillée de son talent de conteur. Les 1h15 de spectacle passe très vite et c’est la première fois qu’en allant chez le médecin je ris autant. Et quelle chute en plus à laquelle je ne m’attendais absolument pas qui rajoute une bonne part d’absurde. Docteur Galvan reste médecin, mais dans une spécialité bien particulière. Je laisse le plaisir aux futurs spectateurs.

maxresdefault

Totalement absorbée par l’histoire et le rire toujours présent, il ni a pas à dire Pennac est toujours un très grand ajusteur de mots et Olivier Saladin un très joueur de nuances. Alors les deux réunis ne pouvaient que donner un fabuleux spectacle. A voir absolument.

596659_IMG_150504_HR

 

Lien vers le théâtre

Lien vers mon avis sur le roman

Tags:

19 Comments

          1. J’ai trois jeunes enfants qu’il faut garder à chaque sortie. Ca demande une organisation ! Mais ce n’est qu’une excuse je pourrai le faire si je n’avais pas autant la flemme de cette organisation justement. Pourtant je m’intéresse toujours aux critiques théâtrales en espérant toujours y aller et le temps passe et je ne vois rien.

          2. Si tu veux un conseil n’hésite pas, je vais au théâtre toute les semaines et je vais tout voir en plus 🙂 Et il y a même des théâtres avec activités pour les enfants 🙂

          3. C’est tellement bien le théâtre 🙂 Le théâtre 13 qui fait du théâtre contemporain mais organise aussi des concerts et le tout pas cher, propose des contes pour les enfants pendant le spectacle le dimanche. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *