art_4100

Le Palais des Glaces propose un spectacle grand public avec une comédie ayant pour sujet les boys bands. En effet, Revenir un jour n’est pas sans rappeler Partir un jour sans retour des 2 be 3. Direction une histoire sur la recomposition d’un groupe disparu en soutien à un artiste en déshérence.

En effet, le boys band n’est pas un sujet souvent abordé au théâtre, pour ne pas dire jamais. Franck Le Hen auteur et acteur de la pièce rappelle que beaucoup d’entre nous ont été bercés à un moment dans leur jeunesse avec ces chansons à deux balles avec des chorégraphies un peu ridicules. Alors pourquoi pas le choisir comme sujet. Ainsi 10 ans après avoir connu un grand succès médiatique, on demande au OneAgain4 de se reformer et monter sur scène.

Chacun essaie de survivre après cet oublie dans les méandres de la musique. Alex le beau gosse, tente tout pour le tout pour être présent dans la presse people et sombre dans la drogue. Steeve a pris 30 kilos et est gérant de sa baraque à frites, Jordan (Franck Delay) fait des performances artistiques aux Etats-Unis et Chris tient la forme et vit de sa passion le théâtre. Ces quatre amis d’enfance ne se retrouvent pas par hasard même si c’est ce que l’on veut nous faire croire.

Dans une mise en scène très simplifiée sans décors de fond, le groupe recrée des liens et aide Alex a décroché de la drogue. Ouf, par chance en deux jours et quelques cris, il devient clean après 10 ans de consommation. Le tout saupoudré de clichés et de blagues faciles avec le gros qui s’ignorait gay, le gay qui parle de façon efféminée, le mignon qui vit de sa passion et à des enfants et enfin le beau gosse accro à la drogue qui s’aime beaucoup. Il faut tout de même une présence féminine avec l’ex du beau-gosse qui a un enfant a qui elle n’a pas avoué l’identité du père. Que de suspens et de rebondissement, heureusement ma montre m’indique le temps qui reste avant la fin.

Pour finir le spectacle en beauté, il y a quand même un petite chorégraphie dont les répétitions ont été projetées à plusieurs moments dans le spectacle. Alors pour montrer qu’ils auraient pu être un vrai boy band, les comédiens se mettent à danser et à chanter. Le pompon et l’euphorie des femmes présentent dans la salle se fait au moment où les torses nus se montrent. Enfin un moment de réveil et d’énergie qui cloturent en beauté le spectacle.

 

DISTRIBUTION: Christine Lemler, Franck Le Hen, Edouard Collin, Rodolphe Sand et David Tournay.

Ce qu’en dit la presse 
PUBLIC : « Un ancien boys-band a succès fait le paris de remonter sur scène…Les nostalgiques des 2Be3 vont adorer cette comédie parrainée par Franck Delay ».
LE PARISCOPE : « Franck Le Hen décline les codes du divertissement grand public qu’il maitrise assurément : personnages attachants, bon sentiments et dialogues sympathiques sont comme toujours de la partie (…) Sous la direction d’Olivier Macé et dans une adroite mise en scène, Christine Lemler, Edouard Collin, Franck Le Hen, Rodolphe Sand et David Tournay s’en donnent à cœur joie. Dans la salle, les nostalgiques d’Alliage, des 2Be3 et autres World’s Appart sont à la fête ».
GALA : « 5 bonnes raisons d’aller voir « Revenir un jour » au Palais des Glaces : Pour la parodie, pour l’hommage, pour la danse, pour Christine Lemler, pour la bonne soirée. »
TATOUVU : « Dix ans après leur disparition des médias, la chorégraphe d’un ancien boys band leur propose de remonter sur scène. Ces retrouvailles seront le révélateur des blessures profondes qu’infligent l’impitoyable industrie musicale sur les jeunes gens en mal de notoriété. Le tout traité sur un ton résolument joyeux par Olivier Macé, ses « boys », et leur « coach » Christine Lemler. »
THEATRAL MAGAZINE : « Après les succès des Homos préfèrent les blondes et Bonjour Ivresse, Franck Le Hen propose au Palais des Glaces une nouvelle comédie Revenir un jour. Au programme, le comme-back d’un ancien boys-band avec une chorégraphie musclée en final (…) et tout le monde en mode beau gosse bien sûr !
VOICI : « Des retrouvailles joyeuses et émouvantes qui seront aussi tendues et éprouvantes ! »

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *