main_19

Lorsque dans Paris apparait des centaines d’affiches du spectacle Deux hommes tout nus de Sébastien Thiéry au théâtre de la Madeleine, il fallait que j’aille voir. Mon enthousiasme a pris le dessus et très rapidement je me suis dirigée vers le théâtre le cœur vaillant de plaisir. Mais voilà, la déception assez rapidement est venue.

J’ai découvert Sébastien Thiéry au théâtre de Poche dans Tilt avec Bruno Solo. J’ai été impressionnée aussi bien par la qualité de son jeu que du texte, qu’il a écrit. Alors lorsque j’ai vu qu’il y avait une nouvelle pièce de sa plume, il fallait que j’aille la voir d’autant plus qu’il interprétait un rôle dedans. De plus, l’affiche est assez originale et en guest, il y a François Berléand que je n’avais vu sur scène. Tout en apparence était pour me plaire, mais cela c’était avant.

toutnus5

Alain Kramer (François Berléand), avocat et mari fidèle se réveille nu avec un de ces collègues, Nicolas Prioux (Sébastien Thiéry) dans le canapé du salon transformé à l’occasion en lit. Au réveil, aucun des deux hommes n’a de souvenir sur ce qui s’est passé. Bien entendu, la femme du brillant avocat rentre et demande ce qu’il se passe, surtout lorsqu’elle découvre un préservatif usagé.  Il essaie d’inventer de nombreuses histoires pour sauver son couple et prouver qu’il n’est pas gay. L’auteur voulait donner une autre dimension au vaudeville : Et si la maitresse était un homme ? Et si cet homme sortait du placard sans qu’on comprenne comment il y est arrivé ? Il conserve les autres schémas de construction de l’histoire.

1047524_le-vaudeville-deshabille-au-theatre-de-la-madeleine-web-tete-0203814601725

Jouer l’originalité en prenant comme sujet l’homosexualité peut le paraître pour ce public qui ne va voir que des vaudevilles. En effet, cela doit déjà les surprendre où les choquer de voir de la nudité. Heureusement l’honneur est sauf, aucun service trois pièces n’est montré. La pudeur est maintenue. Et double effet kiss cool, parler d’homosexualité alors que beaucoup considère cela encore comme une maladie (chose qui ne l’est plus légalement depuis seulement 1982 en France), certains ont dû prendre des médicaments pour leur cœur. Bref, rien d’original en fin de compte et en plus, Isabelle Gélinas, avec sa voie désagréable et son jeu très moyen me tapait royal sur les nerfs. J’ai préféré Marie Parouty, qui elle au moins à eu la chance de ne pas à avoir parlé du spectacle.

DEUX HOMMES TOUT NUS (Ladislas Chollat 2014)

Heureusement, que François Berléand et Sébastien Thiery sont de grands acteurs car sans eux la pièce qui manque cruellement d’intérêt et serait d’un ennui encore plus profond. Car Morphée m’a tendu les bras beaucoup, beaucoup de fois et il fut assez difficile de résister à son appel. D’ailleurs, j’avoue avoir cédé un moment. J’ai adoré la prestation de François Berléand qui est un grand comédien et un grand acteur. Il sauve la pièce qui n’a aucun sens et surtout aucune fin. Sébastien Thiéry annonce dans une interview qu’il préfère les questions aux réponses. Mais moi, j’aime bien avoir la réponse, comprendre un dénouement avec une logique et une fin. Quand la fin du spectacle arrive, c’est la fin d’un calvaire qui a duré trop longtemps.

Alors si vous aimez sentir la déception dans le regard des gens qui vous accompagne car d’habitude vos choix sont bons, n’hésitez pas à franchir les portes du théâtre de la Madeleine, car au moins vous ne serez pas déçu… de la médiocrité.

Plus d’informations sur le site du théâtre

Tags:

17 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *