imgres

Lors de son dernier passage au Point Virgule, j’ai eu de bons echos de ce spectacle et le temps est passé. Le revoilà qui revient, alors j’ai sauté sur l’occasion pour découvrir ce belge à l’humour corrosif.

 

Lorsqu’on va au Point Virgule, il ne faut jamais à s’attendre à être confortablement installé, mais la qualité des spectacles compense le reste. Pendant 1h00, j’ai beaucoup ri de son humour corrosif et noir. Des sujets comme le racisme, l’homophobie, la pédophilie sont abordées pour déranger le spectateur, quitte à le pousser dans ses retranchements ou jusqu’à l’hilarité.

Il se moque beaucoup de lui-même allant jusqu’à ce moquer de ces deux T sur une critique Télérama, dit-il car il a fait des blagues salaces et une sérieuse en rapport avec Mitterand. Il parle avec plaisir d’un de ces passes temps favori, la masturbation. Comme il le dit : »il y a deux périodes pour un homme dans laquelle il se masturbe. Avant 18 et après 18 ans. ». Il se moque de sa famille aussi. Il aborde le mariage, en précisant qu’après le mariage les femmes ne font plus de félations. Pourquoi? Tout simplement, car elle souhaite avoir des enfants et non les boire. C’est comme son frère ou sa soeur, sa mère les a bu. Voilà, vous êtes averti.

Ce qu’en dit la presse
Le Pariscope – «Walter est un Jacques Brel qui aurait fusionné avec un Jacques Dutronc. Sulfureux, jouissif. C’est irrésistible ! »
Télérama – « Un cocktail efficace. Incisif et drôle ! »
Le Point – « Walter, insolent parano, spécialisé dans l’humour noir, nous scotche »

Lien vers le théâtre : www.lepointvirgule.com/content/walter

Lien vers le site officiel de l’artiste : www.walter-officiel.com

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *